Bouaké/Dr Paul Dakuyo : « Amadou Gon Coulibaly est un choix judicieux pour le RHDP »

0
113

Dans une interview accordée à la presse locale, Docteur Paul Dakuyo, 1er adjoint au maire de Bouaké, par ailleurs délégué départemental associé du RHDP Bouaké-Belleville, justifie le choix porté sur le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly par le Président Alassane Ouattara et le RHDP pour l’élection présidentielle de 2020. Aussi, Dr Paul Dakuyo explique l’implication du Premier ministre dans la lutte contre le coronavirus et sa gestion de la crise sanitaire que traverse le pays.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Quelle lecture faites-vous du choix porté sur le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly en tant que le candidat du RHDP à la prochaine élection présidentielle par le chef de l’Etat en accord avec le bureau exécutif du RHDP?


​ Docteur Paul Dakuyo : En tant que cadre RHDP, c’est un choix judicieux porté par un visionnaire en la personne du Président Alassane Ouattara. Choix judicieux parce que le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a deux qualités d’homme d’Etat. La première qualité qui milite en votre faveur pour un choix, c’est votre compétence. Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a les compétences à la fois techniques et politiques pour mériter ce candidat idéal pour garantir une victoire du RHDP. Le deuxième avantage qui milite en faveur du Premier ministre est sa loyauté. Son engagement pour le RHDP et sa loyauté auprès du Président de la République, Alassane Ouattara qui a une vision claire de la Côte d’Ivoire. Celle de faire de notre pays, un pays de paix, un pays émergent. Pour ces deux qualités, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est le meilleur et mérite d’être le candidat du RHDP, notre candidat et nous allons le soutenir pour cela jusqu’à la victoire.
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly président de la République fera mieux que le Président Alassane Ouattara car ayant appris beaucoup à ses côtés.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Cette désignation a pourtant suscité des grincements de dents chez certains cadres du RHDP notamment les ministres Marcel Amon Tanoh et El Hadj Albert Mabri Toikeusse. Comment avez-vous ressenti ces grincements​ ?
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Dr P. D. Quand vous êtes cadre que vous espérez être celui qui sera choisi et que c’est quelqu’un d’autre qu’on prend, c’est tout à fait normal. Dans tout groupe cela a toujours été ainsi. Dans un groupe, vous ne verrez jamais quelqu’un qui va faire l’unanimité. Mais le plus important c’est de garder la ligne. On est mécontent, on peut l’exprimer mais l’essentiel c’est de garder la discipline du parti et se mettre autour de la personne désignée pour que le parti gagne et que le parti soit le plus fort.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Alors comment le RHDP entend donc emmener ses cadres à adhérer au choix d’Amadou Gon Coulibaly comme le choix du parti pour la prochaine élection présidentielle​ ?
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Dr P. D. ​ C’est à tout fait simple dans la mesure où nous adhérons au parti en fonction de sa ligne politique. Et donc tout est négociation. Nous sommes des camarades, il y a un qui a été choisi, il faut négocier avec qui pour le moment ne sont pas contents pour voir dans quelle mesure ils peuvent mettre à la disposition du Premier ministre Amadou Gon qui a été choisi, leur compétence pour que le pouvoir soit collégial. C’est cette collégialité que nous allons leur proposer et je pense qu’ils ne vont pas déroger à la règle parce que dans toute chose, il faut peser le pour et le contre. Et la force du RHDP, c’est la discussion, le dialogue et l’entente. C’est entente autour du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est une réalité. Les ministres Amon Tanoh Marcel et El Hadj Albert Mabri Toikeusse se sont envolés mais ils n’ont quittés l’arbre, le RHDP.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Les militants RHDP de Bouaké ont au cours d’une rencontre porté leur choix sur le Premier ministre comme le candidat du parti. Quelles sont les chances d’Amadou Gon Coulibaly qui ont conduit ces militants à l’adouber​ ?
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Dr P. D. Je crois qu’il faut plutôt dire adouber le RHDP. Le RHDP ce n’est pas un individu, c’est une famille. Et le Président Alassane Ouattara a voulu le RHDP (cette famille) pour que nous soyons plus forts. Et donc celui que nous avons choisi en occurrence le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est soutenu et sera toujours soutenu à 100% par Bouaké. D’ailleurs, c’est bouclé à Bouaké. Il n’y a plus match, car Amadou Gon Coulibaly est un candidat idéal et donc, un Président de la République qui va mener à bon port la navire ivoire avec à son bord, toutes les filles et les fils de toutes les régions de la Côte d’Ivoire. Nous autres, animateurs de la scène politique à Bouaké, nous ferons en sorte que tous les militants de la commune convergent vers la victoire du RHDP à l’élection présidentielle avec à sa tête le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est aujourd’hui désigné candidat du RHDP. Aussi on le voit beaucoup plus actif sur le terrain partout en Côte d’Ivoire. Peut-on faire un lien entre le choix de sa personne comme candidat et ses actions répétées sur le terrain​ ?
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Dr P. D. C’est une question difficile à trancher étant donné qu’il est encore en poste comme Premier ministre. Donc pour ce qu’il est en train de faire ce qui est tout à fait normal, c’est son rôle d’Homme d’Etat, de Premier ministre. Et vous vous souvenez que le Président de la République Alassane Ouattara a parlé de 2020, année du sociale et c’est ce programme qu’il est en train de continuer. Mais en même temps on ne peut pas nier que c’est une façon de se rapprocher plus des populations qui vont demain faire de lui le futur Président de la République de Côte d’Ivoire.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Justement ! Certains personnes disent qu’il fait de la récupération. Il profite de la situation pour faire passer son image. L’on dit que seuls les militants du RHDP bénéficient des dons fait par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Qu’avez-vous à dire à ce niveau​ ?
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Dr P. D. Vous savez, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a toujours été un homme du peuple et proche du peuple. l’Union, le partage, la solidarité et la fraternité sont des choses sacrées pour le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Il prend toujours à cœur les problèmes de ses compatriotes.​ Pour ce qui est du fait que ce soient seulement les militants du RHDP qui bénéficient des actions sociales du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, je m’inscris en faux. Certes, le parti peut faire ses dons, mais les dons du Premier ministre sont donnés aux différents préfets de région qui à leur tour savent à qui donner parce que ce sont de vrais bénéficiaires dont on a besoin. Donc je m’inscris en faux contre cette discrimination que l’on veut prêter au Premier ministre. Pour la récupération, je m’inscris aussi en faux. Comment mettre la frontière entre moi Premier ministre et mes actions sur le terrain. Ceux qui arrivent à faire la distinction, je crois bien que ce sont des malintentionnés parce qu’eux même à ce rôle, je suis sûr qu’il serait difficile pour eux de faire cette distinction.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Plusieurs acteurs de la scène politique ivoirienne ont relevé les limites du Premier ministre dans la gestion de cette pandémie au point que le Chef de l’Etat lui-même a pris les commandes dans cette crise. N’est-ce pas là un signe d’incompétence pour l’homme à qui on souhaite confier les destinées de la Côte d’Ivoire​ ?
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Dr P. D. Là aussi je m’inscris en faux, parce que la crise n’est pas terminée. Vous ne pouvez pas déjà évaluer l’incompétence d’un ministre sur la question. Il faut attendre que la crise se termine. Le gouvernement avec a sa le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly gère bien cette crise. Vous-même vous voyez​ aujourd’hui​ tout est mis en œuvre par le gouvernement pour éradiquer le coronavirus en Côte d’Ivoire mais également pour renforcer le système sanitaire de notre pays pour le bien-être des populations. En ce qui concerne le coronavirus, en Côte d’Ivoire, nous avons des cas de guérisons et beaucoup d’autres actions sont en train d’être menées.​ Tous les indicatifs indiquent qu’à la fin de cette crise sanitaire, les ivoiriens dans l’ensemble dirons que le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et son gouvernement ont bien géré cette crise.
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Face à cette pandémie du coronavirus, quel message pouvez-vous adresser aux populations à Bouaké ?
​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​ ​

Dr P. D. Mon message c’est d’être uni et disciplinés. Si nous sommes disciplinés comme les chinois et les coréens l’ont fait, dans les 15 jours qui viennent, vous me direz que la Côte d’Ivoire aura vaincu le corovirus. Il faut respecter strictement les consignes du gouvernement et nous aurons la victoire sur le COVID-19.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici