Bouaké // Installation et présentation du bureau régional de la Chambre des notaires près de la cour d’appel. 

La Chambre Nationales des Notaire de de Côte d’Ivoire ( CNNCI ) a procédé a l’installation et à la présentation de son bureau au une Assemblée Générale élective de la section de Bouaké, le mardi 12 mars 2019. Maître Kacou Angelina Andress, 3ème office notarial, près la cour d’appel de Bouaké a été élue Présidente de la Chambre régionale des notaires de Côte d’Ivoire de Bouaké et maitre Adou Kouassi Besselet, élu commissaire aux compte, à la suite de  l’AG élective en présence de 22 notaires rattachés à la cour d’appel de Bouaké. Après ces élections, la Chambre nationale des notaires de Côte d’Ivoire a procédé à l’installation et à la présentation de son bureau régional aux autorités administratives et militaires de la ville de Bouaké. Maître Foldah Kouassi Yolande, Présidente de la Chambre des notaires de Côte d’Ivoire a expliqué l’importance de cette Assemblée Générale elective: << L’objet de notre visite parmis vous est très important, il s’agit de l’installation de la première section de la Chambre des notaires dans une cour d’appel autre que celle d’Abidjan et c’était comme si jusqu’à présent il n’y avait que la cour d’appel d’Abidjan qui existait. À partir d’aujourd’hui, il existera une autre cour d’appel, celle de Bouaké, suivie dans les prochains jours la mise en place de la section de la Chambre des notaires de Daloa. C’est une nécessité aussi bien qui est vécu par les notaires de l’intérieur, que par la chambre nationale des notaires. Pourquoi ? Parce qu’il y a de graves problèmes de communication, d’organisation dans un sens comme dans l’autre. La communication n’ est pas bonne ce qui fait que nous ne sentons pas votre participation et vous ne sentez pas l’appui, le soutien, l’encadrement de la Chambre des notaires comme vous êtes en droit de les sentir. Après cette élection il y aura du travail à faire, et l’élection de ce jour est un besoin de votre part et de la Chambre nationale des notaires de Côte d’Ivoire. Par conséquent,  ceux qui seront élus devons travailler en étroite collaboration avec le bureau national de la Chambre des notaires, afin que les programmes qui seront mis en place au niveau national puissent s’exécuter, dans leur intégralité au sein de la cour d’appel de Bouaké et également au sein de la cour d’appel de Daloa. vous êtes partis intégrante du travail que nous devons faire pour que l’accès au service notarial soit à la portée de tout usagé de droit en Côte d’ivoire>> a indiqué, la présidente nationale. Maître Kakou Angelina Andress, titulaire du 3ème office notarial, près la cour d’appel de Bouaké, Présidente régionale de la Chambre des notaires de Côte d’Ivoire a placé son mandat sur la communication et le rapprochement des notaires auprès des populations : << Nos priorités, c’est dans un premier temps de nous rapprocher de la population, du fait que la population ne nous connaît pas assez et qu’elle sache que  nos consultations dans nos cabinets ne sont pas payantes, malgré que nous sommes là depuis une dizaine d’années le constat est que nous ne sommes pas beaucoup connus, donc nous allons essayer de vulgariser la profession par des journées foraines, dans des communes, dans des quartiers, pour expliquer réellement ce que sait que le notaire et faire des consultations gratuites, afin de rapprocher la population de nous>> a expliqué maître Kakou nouvellement élue.  
Rappelons, Le notaire est un officier public qui est nommé par décret ministériel par le  ministre de la justice et des gardes des sceaux. Ils assurent l’authentification des actes que les parties veulent faire authentifier et ils sont plus connus dans la réglementation des successions. A Bouaké, ils sont au nombre de 13 et pour toute la cour d’appel de Bouaké au nombre de 22.

O.K.O


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici