Bouaké/Le Grand Médiateur pour une cohésion sociale solide dans le Gbêkê

0
590

Le Grand Médiateur de la République, Adama Toungara a rencontré ce jeudi 13 juin 2019 à la chambre du commerce et d’industrie les chefs des grands commendements, les élus, les cadres et le corps préfectoral de Gbêkê pour échanger avec eux sur la crise de Béoumi.

D’entrée il a adressé ses salutations et remerciements à tous ceux qui ont pris une part active au retour de la paix à Béoumi. Au premier rang desquels le ministre Sidi Touré à qui il a décerné une mention spéciale.

Qualifiant cette crise de « bétise humaine parce que Béoumi a toujours constitué un exemple de brassage », Adama Toungara a demandé aux uns et aux autres pour que cela ne se reproduise plus jamais à Béoumi et nulle part dans le Gbêkê. »Après les évènements de Béoumi qui m’ont particulièrement attristé, je suis là pour essayer dectraiter le mal dans sa profondeur avec vous. Certes plusieurs médiations ont été entreprises, mais nous sommes encore là pour continuer la recherche de solutions pacifiques de la crise et nous avons l’espoir de résoudre cette crise. J’ai souhaité vous rencontrer afin de demander à chacun de vous de bien vouloir s’impliquer d’avantage dans la solidification de la paix et de la fraternité. Les évènements malheureux de Béoumi sont une pure bêtise humaine qui a engendré plusieurs morts, une centaine de blessés et des dégâts matériels. Nous devons tout faire pour reconstruire la paix à Béoumi et la Médiature va s’impliquer fortement au retour de la paix et de la cohésion sociale à Béoumi et partout ailleurs en Côte d’Ivoire. Béoumi doit nous interpeller », a dit Adama Toungara qui a aussitôt instruit le préfet de région, préfet de Bouaké, Tuo Fozié à l’effet de mettre sur pied des comités d’éveils dans tous les départements de la région,  notamment à Béoumi, Sakassou, Botro et Bouaké. 

« Ces comités auront ont pour rôle d’aider au renforcement de la cohésion sociale. Ils seront composés de toutes les couches sociales, (corps prefectoral, élus, religieux, organisations de jeunesse et de femmes…) et devront travailler à régler les conflits, mais surtout à les prévenir », dira le Grand Médiateur qui recevra à son tour, les remerciements du ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré. 

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici