Bouaké – Présidentielle d’octobre prochain/Traoré Mamadou appelle les femmes du RHDP de Belleville à donner la victoire à Amadou Gon Coulibaly au premier tour .

0
568

L’Union des femmes du quartier Belleville de Bouaké ont reçu la visite le dimanche 14 juin de Traoré Mamadou, directeur général de l’institut national de formation professionnelle, (INFS), cadre du RHDP et conseiller politique du coordonateur régional RHDP de Gbêkê 1, le ministre des Transports, Amadou Koné.

La cérémonie du jour avait pour thème « Pour la victoire d’Amadou Gon Coulibaly, je fais mon Enrôlement sur la liste électorale ». Traoré Mamadou est venu les  inviter à s’inscrire massivement sur la liste électorale pour porter au pouvoir le 31 octobre prochain, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

« Nous ne sommes qu’à dix petits jours de la fin de l’opération d’enrôlement. Je voudrais demander à chacune de vous de se faire enrôler, car c’est de ce seul geste que dépend la victoire de notre champion, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, choix de notre mentor Alassane Ouattara pour lui succéder. Si vous aimez Alassane Ouattara et Amadou Gon il faut vous faire enrôler. La Côte d’Ivoire est belle et en paix grâce à Alassane Ouattara. On n’a plus besoin de vous dire ce qu’il a fait et continue de faire. A Bouaké ici vous voyez ce travail au quotidien. Si nous voulons davantage, il faut donner le pouvoir à celui qu’il a choisi pour prendre son relais ».

Dame Karidja Haidara, présidente de l’union des femmes de Belleville à fait de même que M. Traoré Mamadou. Elle a indiqué les différentes lieux d’enrôlement de Belleville à ses sœurs et s’est dite prête à les aider à obtenir tous leurs papiers, notamment le certificat de nationalité, entièrement pris en charge par le ministre Amadou Koné.

Saisissant la balle au rebond, le conseiller politique du coordonateur régional de Gbêkê 1 demander aux femmes de ne pas baisser les bras face à la pandémie de Covid-19 qui semble regagner du terrain dans notre pays. « La covid-19 est une réalité. Elle est loin d’être finie. Le seul moyen dont le monde dispose face à elle, c’est la protection par l’observation stricte des mesures barrières. L’avons nous les mains régulièrement, portons les masques de protection et respectons la distanciation sociale », a-t-il recommandé.

Joignant l’acte à la parole, il a fait don de vivres et de matériels sanitaires, (seaux à robinets, cache-nez, savon, gels hydro-alcooliques) aux femmes de Belleville.

JPH 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici