Côte d’Ivoire/Jugé par contumace, le procureur requiert contre Soro 20 ans de prison et 4,5 milliards d’amende

0
687

Le jugement de l’ex Pan, et candidat déclaré à la présidence de 2020, Guillaume Soro à be et bien eu lieu ce lundi 28 avril 2020. Le procureur de la république a requis ce mardi 28 avril à Abidjan-Plateau 20 ans de prison ferme et 4,5 milliards d’amende à l’encontre de l’ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, M. Guillaume Soro.

M. Soro est poursuivi pour tentative de déstabilisation et détournement de fonds publics.

Le procureur a demandé aussi une déchéance des droits civiques et politique du député de Ferkéssédougou.

Le tribunal s’est retiré en début d’après midi de ce mardi pour délibérer.

Adou Richard sera-t-il suivi par la Cour ?

Affaire à suivre

Les avocats de Monsieur Guillaume SORO avaient demandé aux autorités ivoiriennes de respecter la décision de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) et de suspendre le procès de ce jour. Ils attendaient par cette action protester contre ce qu’ils ont appelé « une tentative d’exécution politique » de leur client.

Il faut rappeler que dans une décision rendue le mercredi 22 avril 2020, cette Cour appelait à la suspension du mandat d’arrêt international émit contre Monsieur Guillaume SORO et à la mise en liberté de ses collaborateurs détenus dans différentes prisons du pays. Il est accusé par la justice ivoirienne d’avoir voulu attenter à la sûreté de l’Etat, de recel, de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux.

L’opposition et certaines organisations des Droits de l’homme ont invité « l’Etat de Côte d’Ivoire, à remplir ses obligations de coopération en exécutant la décision rendue en attendant que la Cour se prononce sur sa compétence, sa recevabilité et le fond de la requête introductive d’instance».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici