Côte d’Ivoire : L’eau ne coule plus dans les robinets à Bouaké.

0
802

Voilà cinq jours que les populations de plusieurs quartiers de Bouaké sont confrontées à une grave pénurie d’eau. Aucune goutte d’eau ne coule dans les robinets de ces quartiers. Désemparés, les femmes et les jeunes, bassines, qui sur la tête, qui en main, ou pour les plus fortunés, à motos ou dans des brouettes sillonnent les habitations dotées de puits, à la recherche de l’eau. Devenant ce calvaire que vivent les populations qui ne savent plus à quel saint se vouer, le maire de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas a fait un tour à la station de traitement et au barrage de la Loka à 18 km de Bouaké, pour constater de visu la situation. De cette visite, le constat est triste et désolant. La cuvette du barrage de la Loka est quasiment vide. « Son circuit d’irrigation à partir des sources d’approvisionnement que sont les rivières et autres, a été déréglé par divers facteurs d’ordre naturels (changement climatique) mais également liés à l’activité humaine, notamment les constructions anarchiques de carrières de sable et le détournement des sources d’eau par certains maraîchers « , fera savoir le responsable de station de traitement de la Loka. La solution définitive au dire des responsables de la Sodeci, (Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire),  c’est de connecter la station de traitement d’eau de la Loka au fleuve Bandama à près de 45 km. À la suite de la visite du maire de Bouaké, Djibo Nicolas le vendredi dernier au barrage de la Loka, des rondes de citernes d’eau soulagent les populations durement affectées par cette pénurie d’eau. Le maire a invité les populations au calme et à la patience. « Rassurez-vous, tout sera mis en oeuvre dans le plus bref delais afin de trouver une solution durable au problème d’eau à Bouaké « , a-t-il rassuré. Aussi, invitera-t-il le directeur régional de la SODECI et ses collaborateurs à une réunion le lundi 9 avril 2018 aux fins d’harmoniser les efforts en vue de soulager efficacement les populations de la capitale du centre. La direction régionale du Ministère de la construction, de l’assainissement et de l’urbanisme est également invitée à cette rencontre a-t-on appris de certains responsables de la mairie de Bouaké. Notons que Bouaké, c’est une consommation de 10 millions de m3 d’eau par an.

AK

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici