Côte d’Ivoire-Niakara/La rareté des pluies inquiète les populations

0
707

« Si cela continue encore pour quelques semaines, ce sera catastrophique pour nous. Il ne pleut pas et nos plantes risquent d’être grillées par le soleil. Déjà plusieurs pieds de maïs sont asséchés dans certains champs », s’est inquiété Nanga Ouattara à Tafiré. Selon lui, les dernières pluies remontent à avril. Pourtant par moment le ciel s’obscurcit, mais fait vite place à des éclairs à n’en point finir, suivis de grondements de tonnerre et de rafales de vent. L’inquiétude de Nanga est partagée par plusieurs autres agriculteurs du département, notamment à Tortiya, Niakara, Niédiékaha et Arikokaha. Confrontées à une pénurie d’eau sans précédent, les populations de Niakara et Arikokaha sont au bord du désespoir. Cette sécheresse inattendue est à la base d’une forte chaleur qui fait monter la température à 32 degrés, voir plus. Cette situation, si l’on y prend garde, pourrait avoir des conséquences dommageables sur le secteur agricole de la région.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici