JOURNEE DE LA PAIX A DAOUKRO/14.000 arbres sont à planter pour reconstituer le couvert végétal de l’Iffou

0
487

La journée de la paix ayant pour thème cette année « Un jour, un million d’arbres », à l’instar de toutes les régions de la Côte d’Ivoire, a été célébrée ce vendredi 15 novembre 2019 à Daoukro et a été couplée avec une cérémonie de planting d’arbres à laquelle le ministre de l’Economie numérique et du logement, Mamadou Sanogo qui représentait son collègue des Eaux et forêts, a pris part.

La cérémonie s’est déroulée au Lycée professionnel de Daoukro où le ministre a planté son arbre, geste imité par plusieurs personnalités présentes à ses côtés. Dans son adresse aux populations, Mamadou Sanogo a réussi à établir un lien entre l’arbre et la paix comme pour inviter les uns et les autres à planter des arbres. Et il ne pouvait avoir meilleure occasion de le faire que pendant la journée de la paix.

Le ministre a révélé que pour la région de l’Iffou, il faudra planter 14.000 arbres pour reconstituer le couvert forestier de la région de l’Iffou. Selon lui, de 16 millions d’hectares de forêt en 1960, on en est à seulement 3 millions 401.149 hectares aujourd’hui. D’où la nécessité pour chacun de prendre conscience du danger qui guette le pays. « Que serrait le monde sans les arbres ? La forêt est source de paix. Faisons en sorte que la Côte d’Ivoire soit plus verte pour les générations futures. Nous sommes très honorés d’être à Daoukro pour célébrer la paix en plantant des arbres ».

Avant lui, le directeur régional des Eaux et forêts de Daoukro, le Lieutenant-colonel Otchoumou Venance, a relevé l’importance de l’arbre pour l’homme sans lequel la vie serait pratiquement impossible. « Les fonctions de l’arbre dans une cité sont multiples. Il y a entre autres, l’embellissement, l’ombrage qu’il nous procure, sa capacité à adoucir le climat, séquestrer le flux de carbone et réduire les gaz à effet de serre. L’arbre est le moyen le plus efficace pour assurer la restauration de l’environnement, de limiter les effondrements, les éboulements ainsi que les inondations récurrentes dans nos villes et villages… », a-t-il dit.

Après la phase des allocutions, les autorités ont procédé chacune au planting d’un arbre et c’est le ministre Moussa Sanogo qui a indiqué la voie, suivi du PCA de la RTI, Brou Aka Pascal, du DG de Frat Mat Venance Konan et des autres personnalités.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici