l’Atlético s’impose face au Celta Vigo

0
320
Antoine Griezmann a porté l’Atlético Madrid sur ses épaules, dimanche. Une semaine après avoir plié face au Barça, le club de la capitale s’est repris face au Celta Vigo (3-0). Le Français a ouvert le score de fort belle manière avant de délivrer une fort belle passe décisive pour Vitolo. Les Colchoneros restent solidement accrochés à leur deuxième place.

Mis sous pression par la victoire du Real Madrid à Eibar (1-2), ce samedi, l’Atlético Madrid a repris ses distances et ses sept unités d’avance sur son voisin à la faveur d’une large victoire sur le Celta Vigo (3-0). Les Colchoneros ont pu s’appuyer sur un Antoine Griezmann encore une fois performant avec un but et une passe décisive. Angel Correa a clôturé la marque. L’international français et ses coéquipiers conservent solidement leur place de dauphin à huit points du FC Barcelone.

Mener de front deux compétitions (la Liga et la Ligue Europa), c’est l’objectif affiché par l’Atlético Madrid dans cette seconde partie de saison. Le Barça étant bien lancé vers le titre, terminer deuxième devant le Real aurait une saveur particulière pour les joueurs de Diego Simeone. Une deuxième place accompagnée d’une troisième C3 en huit ans et la saison serait très réussie. Jusqu’à maintenant, ils tiennent le rythme même si les jambes étaient encore un peu lourdes après le huitième de finale aller contre le Lokomotiv Moscou (3-0), jeudi.

En conséquence, l’Atlético a mis du temps avant de véritablement entrer dans sa partie. Sa première période s’est résumée à une tête non cadrée de Diego Godin (29e) avant qu’Antoine Griezmann ne vienne débloquer la situation pour confirmer sa forme resplendissante depuis le début de l’année 2018. Une feinte de frappe suivie d’un tir enroulé de son mauvais pied, le droit, dans la lucarne et les Colchoneros ouvraient le score au meilleur des moments, juste avant la mi-temps (1-0, 44e).

14 buts en 2018 pour Griezmann

Mais l’attaquant français, qui s’est vu remettre le titre de meilleur joueur du mois de février de Liga, n’est pas seulement un buteur malgré ses 14 buts, toutes compétitions confondues, cette année. Il a fait parler sa qualité de passe en délivrant un caviar à Victor Vitolo (2-0, 56e). Un deuxième but qui permettait aux Madrilènes de se mettre à l’abri alors que le Celta Vigo poussait. Avec plusieurs avertissements en première période (32e, 39e, 40e) et surtout un poteau de Nemanja Radoja (55e), seulement quelques secondes avant le but du break. Quatre minutes après son entrée en jeu, Angel Correa a définitivement scellé le sort de cette rencontre en s’y reprenant deux fois (3-0, 63e).

Jusqu’au bout, Vigo a tenté de sauver l’honneur (81e, 82e) mais la défense dirigée par Jan Oblak n’est pas la meilleure du championnat (12 buts encaissés) pour rien. Un seul petit point d’inquiétude pour l’Atlético Madrid : Diego Costa, dont le duo avec Griezmann s’affine match après match. L’avant-centre espagnol a reçu une semelle sur le tendon d’Achille et a cédé sa place à Fernando Torres (80e) avant de boîter très bas en revenant aux vestiaires. C’est vraiment le seul nuage au coeur d’une journée idéale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici