M’bahiakro-Bonguera/Traoré Adam Kolia, parrain de la deuxième édition du tournoi feu clonel Koffi Boussou Emile

0
1495

Le forum pour le développement économique et social de la sous-préfecture de Bonguera(FODESB) a organisé le 12 Août dernier à Desidougou, village situé dans la dite sous-préfecture, les festivités marquant la 2ème édition du tournoi de football du nom de feu le colonel koffi Boussou Emile.
Cet événement sportif qui se veut festif, en réalité, revêt un double enjeu à la fois. D’une part, rendre un vibrant hommage à cet illustre cadre, ex directeur général des eaux et forêts, agent de développement, toujours prêt à faire des sacrifices pour son peuple, malheureusement très tôt arraché à leur affection et d’autre part, le forum voudrait toucher du doigt les problèmes qui empêchent leur localité située dans le département de M’Bahiakro d’amorcer son développement. La cérémonie a connu deux phases : La partie officielle qui s’est déroulée à l’école primaire a été consacrée aux allocutions.
Dans son intervention, Kouassi Yao Bernard, président du comité d’organisation a fait savoir que le choix de Traoré Adam Kolia comme parrain des festivités n’était pas fortuit. Etant un agent de développement très engagé, c’était une occasion de lui soumettre les doléances du peuple n’gain même si sur le terrain, l’appui du député de M’Bahiakro, Tialy Honoré au bénéfice de ses parents est appréciable à plusieurs niveaux. Le porte parole du président de FODESB a par la suite laissé entendre que sa sous-préfecture peine à prendre son envol de développement parce que l’eau potable est une denrée rare du fait de l’insuffisance et de la vétusté des pompes hydrauliques villageoises. Au niveau de l’électrification, sur vingt(20) villages, seulement trois sont électrifiés bien que ces villages remplissent les critères établis par le gouvernement ivoirien. La dégradation des routes a pour conséquence, la mévente des produits agricoles, source d’une paupérisation grandissante et l’exorde massif des bras valides vers les zones forestières et urbaines. S’agissant de l’éducation, ce sont des appâtâmes qui servent de bâtiments dans les écoles favorisant la prolifération des maladies virales dues aux excréments des animaux domestiques qui les ont transformés à des dortoirs. Quant au domaine de la santé, les villages et campements sont éloignés des grandes formations sanitaires et cela constitue un calvaire pour la gente féminine. Pour sa part, Traoré Adam Kolia a traduit sa gratitude au peuple n’gain de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé avec sa délégation et surtout de la confiance qu’il témoigne en lui exprimant leurs besoins. Touché par toutes ces marques de fraternité, le président de l’ong Ye moayet a réaffirmé son engagement dans la limite de ses moyens à continuer de se mettre au service de ses parents de l’Iffou en vue de leur assurer un mieux-être. Cependant, « pour atteindre nos objectifs, on doit se mettre ensemble pour être plus fort, » a-t-il exhorté. Le village, qui approuve ses actions de développement la et pour lui témoigner sa reconnaissance, l’a baptisé Kokora Traoré Adam Kolia. Prétendant du poste de président du conseil régional de l’iffou . Des danses du terroir ,un défilé des jeunes filles imitant les anciens combattants ,une rencontre de football et une soirée dansante étaient les temps forts de cette 2ème édition du tournoi feu colonel koffi Boussou Emile à laquelle ont pris part toutes les couches sociales des villages et campements de la sous-préfecture de Bonguera ,notamment le sous-préfet de la dite circonscription administrative et le député de M’Bahiakro, Tialy kouame Honoré qui ont dans leurs interventions ont invité leurs administrés à créer un climat apaisé pendant toute la période des élections régionales et municipales prochaines.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici