Niakara/Le processus de révision de la liste électorale expliqué aux parties prenantes

0
398

A Niakara le mode opératoire de révision de la liste électorale a été expliqué, mardi aux parties prenantes par le superviseur de la commission électorale indépendante (CEI) en charge de la Vallée du Bandama, Yapi Yapi.

L’envoyé de la CEI donné les éclairages idoines aux autorités administratives, aux forces vives et aux différents leaders du département de Niakara, qui devraient à leur tour, relayer ces informations auprès des populations, afin que le processus de révision de la liste électorale connaisse un réel succès.

M. yapi a cité les documents nécessaires à l’opération,  en ce qui concerne les requérants, non sans rappeler avec insistance aux sous-préfets du département de Niakara que ” le certificat de résidence ou de domicile est obligatoire pour toute personne désireuse de changer de lieu de vote “.

Ce document innovant, conçu par la CEI est délivré exceptionnellement par le sous-préfet ou le commissaire de police, mais est absolument gratuit ”. Il s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le phénomène de la transhumance électorale “, selon le superviseur de la Vallée  du Bandama.

La préfète de Niakara, Maténin Ouattara,  a appelé les responsables de partis politiques,  les élus,  les guides religieux, les responsables de jeunesse et de femmes,  les chefs de village et les leaders communautaires de sa circonscription à œuvrer pour la réussite de cette opération de révision de la liste électorale dans le département.

Elle a souligné que la participation massive des  populations à l’opération avec notamment l’inscription des nouveaux majeurs sur la liste électorale, demeure la clé du succès de cette opération prévue pour se dérouler du 10 au 24 juin 2020. Elle va donc durer 14 jours.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici