Mis sur pied le dimanche 23 décembre 2018 à la patinoire du Sofitel Abidjan hôtel ivoire dans la commune de Cocody, le mouvement ‘’ Pdci Renaissance ‘’ créé et présidé par le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, conduit dans la discrétion sa barque.

Ils se sont donné pour mission d’établir un pont entre les leaders du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), notamment les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié dont les relations ont pris un sérieux coup de froid. Pour Kablan Duncan et ses hommes, pas question d’accepter la rupture. Il s’agit pour eux de remettre les deux leaders sur la même longueur d’onde en ce qui concerne la gestion de l’héritage d’Houphouët- Boigny. Pour réussir cette mission, ‘’ Pdci Renaissance ‘’ ne manque pas de ressources. Il regorge de hauts cadres du parti septuagénaire qui procède à un maillage de l’espace politique à travers une structuration et des missions spécifiques sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, selon un document officiel dont copie est parvenue à la rédaction de L’inter hier vendredi 08 mars 2018, des coordonnateurs de zone ont été nommés.

Le district autonome d’Abidjan et la zone sud lagunaire sont placés sous la direction du gouverneur Robert Beugré Mambé et des ministres François Amichia et Fofana Siandou. Les régions de la Mé, de l’Agneby-Tiassa et du Moronou sont l’affaire du secrétaire général de la présidence, Patrick Achi, par ailleurs secrétaire général du mouvement. Le Grand Ouest est coordonné par le ministre Alain-Richard Donwahi, qui, apprend-on, mène déjà de grandes actions d’occupation du terrain dans la région de la Nawa. A l’Est, le ministre Pascal Abinan Kouakou y officie. Le Sud Comoé est confié au ministre Aka Ouélé, vice président de Pdci Renaissance. Il s’y préparerait une vaste opération d’enrôlement de militants avec des cadres comme Ollo Germain, Ahounzi, Cissé Malick. Quant à la région du Gbêkê, elle est placée sous la houlette du ministre Jean Claude Kouassi. Les zones de l’Iffou et du N’zi devraient compter sur N’Zi Assamoa Désiré, l’ancien financier du Pdci Rda, et la région du Bélier sur Raymonde Goudou Koffi, pour réussir une adhésion massive aux idéaux du mouvement dirigé par Kablan Duncan. Ce sont ces hauts cadres du vieux parti et bien d’autres comme Théophile Ahoua Ndoli, Claude Isaac Dé pour les Grands Ponts, Miézan Anoblé à San Pédro, Dembelé Yaya dans le Grand Nord qui coordonnent les actions de la Renaissance, afin de réconcilier les houphouëtistes. « Nous tenons clairement à affirmer haut et fort notre conviction que, la paix et le développement de notre pays, tout comme la cohésion de la nation ont été, sont, et seront mieux assurés toutes les fois que les Ivoiriennes et les Ivoiriens que nous sommes, remettent et conservent l’houphouëtisme au centre des priorités politiques, économiques et sociales. Ayons le courage de le dire, les nombreux résultats concrets obtenus après la crise post-électorale par notre pays, ses formidables performances socio-économiques, sa croissance continue, sa stabilité retrouvée, la cohésion sociale et le retour de la paix, s’appuient d’abord sur le rassemblement, l’unité et la solidarité observés au sein de la grande famille des enfants d’Houphouët-Boigny », résumait ainsi le président Kablan Duncan , comme motifs de la création du mouvement, lors de son lancement officiel. Sa rentrée politique est annoncée pour le samedi 30 mars 2019 à Treichville. Il s’est doté d’un siège à Cocody-Riviera 3, et prépare également une tournée d’explication et de sensibilisation sur l’ensemble du territoire national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici