Poro/1ere session ordinaire du conseil régional: L’école pour tous parmi les priorités

0
448

Les locaux de la salle de conférence Alassane Ouattara de la préfecture de région de Korhogo ont abrité la première session ordinaire du conseil régional du Poro le samedi 5 mars 2022, en présence du 1er vice-président dudit conseil, Dr Coulibaly Wagniman Mamadou.

Une occasion mise à profit par le collège des conseillers pour examiner différents points à l’ordre du jour entre autres l’examen et adoption de l’état d’exécution du budget de l’exercice 2021 en recettes et en dépenses (4ème trimestre), et le point des chantiers.

Selon Coulibaly Daouda, directeur financier et comptable, sur un budget modificatif de l’exercice 2021  équilibré en recettes et en dépenses au montant de 2,485 milliards de francs, la somme de 2,319 milliards F Cfa a été recouvrée, soit 93,32% de la prévision de recettes auterme des quatre trimestres de l’exercice 2021.Les dépenses engagées au cours de la même période s’élèvent à 2,163 milliards de francs Cfa, soit 87,06% de la prévision des dépenses.

S’agissant du chapitre des chantiers, le directeur des services techniques et des moyens généraux, Coulibaly Labala, a fait savoir qu’au titre de l’année 2021, sur un total de 21 projets d’un montant de de près de 600 millions F Cfa, 13 sont entièrement achevés, 5 connaissent un taux d’exécution compris entre 58 et 82% et 3 sous le seuil de 30%.Une grande partie de ces projets est consacrée au domaine de l’éducation notamment des travaux de construction de salles de classe et bureaux, de clôture de lycées et collèges.

La guerre entre la Russie et l’Ukraine, la cherté de la vie et les différents coups d’Etat survenus au Mali, en Guinée et au Burkina-Faso, autant de sujets qui ont été abordés, en termes d’éventuelles repercussions sur l’économie de la Côte d’Ivoire, par Dr Coulibaly Wagniman Mamadou, 1er vice-président du conseil régional du Poro, qui conduisait les travaux de cette rencontre.

« Les crises autour de nous et dans le monde auront forcément des conséquences négatives sur notre économie (..) Mais ce que nous devons comprendre, cette cherté s’impose à nous tous (..) Je ne vois aucune personne qui souhaite que la vie soit chère.Ni les dirigeants, ni les dirigés que nous sommes (…) C’est un mal qui nous touche tous et c’est peut-être ensemble que nous pouvons apporter notre pierre à l’édifice du contrôle de cette cherté de la vie dont certains aspects sont internationaux », a expliqué l’actuel président du conseil d’administration de l’institut national de la statistique (Ins).

Bien avant lui, et présidant cette session, le préfet de la région du Poro et préfet du département de Korhogo, André Ekponon Assomou, a souligné l’importance de cette structure décentralisée dans le quotidien des populations:  » le conseil régional du Poro, c’est un échelon essentiel de la vie publique de la Côte d’Ivoire.Vous connaissez sa mission qui est celle du développement économique, social, culturel, environnemental, sanitaire, scientifique etc..etc..C’est pourquoi, je vous exhorte tous à prendre une part active aux différentes sessions qui sont des réunions publiques d’échanges, de bilan au profit de vos administrés, a requis l’autorité préfectorale.

Il convient de noter qu’en marge de la session, la coopérative Wobin de Sirasso, lauréate de la compétition des femmes du secteur maraîcher de la région du Poro, a reçu un important lot de petit matériel agricole dont des groupes électrogènes et des cageaots d’une valeur d’un million de francs Cfa, en vue de l’augmentation de la production et de la productivité afin de contenir la flambée des prix des denrées alimentaires.

Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici