Région du Poro/ Agriculture : Le projet d’appui à l’agriculture sensible à la nutrition et développement des capacités des petits agriculteurs (Asnap) mis sur les rails

0
1991

Comment améliorer l’accès à des aliments riches en nutriments d’origine végétale et animale tout en augmentant leur consommation par des ménages ruraux pauvres dans les régions ciblées par le projet.

Tels sont, entre autres, les objectifs visés par le projet « appui à l’agriculture sensible à la nutrition et développement des capacités des petits agriculteurs » (Asnap) dont le lancement  officiel s’est déroulé le vendredi 13 décembre dernier à Korhogo.

Piloté par Helen Keller International (Hki), supervisé par le ministère de l’agriculture et du développement rural et financé par la banque mondiale, ledit projet à une durée de 3 ans.

Dr Bamba Ibrahim, directeur national d’Helen Keller International (Hki) explique la différence entre le projet Asnap et les autres projets de lutte contre la malnutrition : « Nous avons adopté l’approche multisectorielle de la lutte contre ce fléau, qui était basée initialement sur les structures de santé. Avec ce projet, nous prenons en compte l’approche agriculture en ciblant un certain nombre de produits agricoles locaux comme la patate à chair orange et les feuilles vertes assez riches en micronutriments et en vitamine. Le tout accompagné de l’élevage de poulets et de poules », fait-il savoir.

La représentante de la banque mondiale, Jeanne Coulibaly, à son tour, a révélé quelques chiffres escomptés par le projet Asnap « nous visons l’augmentation de la production à 200%, de la consommation de la patate douce à chair orange de 30% et des autres aliments riches en nutriments de 60% », indique-t-elle.

Tutelle technique, le ministère de l’agriculture et du développement rural s’en félicite et rappelle que « le gouvernement se donnera tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité alimentaire en Côte d’Ivoire afin d’avoir une population active. Et cela passe par la nutrition qui est un élément important pour le développement d’un pays », insiste Dr Kouamé Lucien, inspecteur technique audit ministère.  

La cérémonie de lancement officiel a été présidée par le préfet de la région de la Bagoué, Gombagui Gueu Georges, représentant le préfet de la région du Poro.Pour lui, le projet vient à point nommé et demande l’implication pleine et entière de toutes les parties prenantes en vue de sa parfaite réussite.

                                      Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici