Régions du Poro et du Woroba/ Lutte contre les fistules : 335 femmes malades soignées et insérées par l’Ong Yéti

0
686

A l’occasion d’une cérémonie d’appui aux ex-porteuses de fistule,  au sein des locaux de l’association ivoirienne du bien-être familial (Aibf), le vendredi 5 juillet, 10 d’entre elles ont reçu des kits de réinsertion.

Des kits composés, selon le type d’activités génératrices de revenus (Agr) choisi, de riz, savons, huile, farine de mil, chaussures, pièces de pagnes etc..etc..

A en croire Coulibaly Mamou, coordinatrice de ladite Ong, ce sont 335 ex-porteuses de fistules qui ont été guéries de la maladie après des interventions chirurgicales au centre hospitalier régional (Chr) et qui, ensuite, ont reçu une formation en gestion d’activités génératrices d’activité et réinsérées socialement dans les régions du Poro et du Woroba.

Selon la coordinatrice de l’Ong, les femmes atteintes de cette maladie dont les principales causes sont, principalement, le retard dans la prise en charge des femmes enceintes, notamment l’absence de consultations prénatales ;  l’excision, le mariage précoce et les grossesses précoces ;  sont marginalisées.

« Elles sont presque bannies de leurs foyers. Elles s’isolent et sont incomprises.D’ou l’intérêt de favoriser leur réinsertion socio-économique », explique Coulibaly Mamou.

Il convient de mentionner que c’est l’Ong Yéti qui est chargée de la mise en œuvre du projet, avec l’appui financier de la coopération internationale coréenne (Koica), du fonds des Nations-Unies pour les populations (Unfpa) et l’encadrement technique de l’association ivoirienne du bien-être familial (Aibf).

Le Poro et le Woroba sont les deux régions d’exécution du projet, spécifiquement, les localités de Korhogo et Seguela.

                                           Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici