Russie/Poutine est-il malade ?

0
1181

Vladimir Poutine serait malade et pourrait quitter ses fonctions en janvier.

Le porte-parole du Kremlin a toutefois démenti les informations publiées par le tabloïd britannique

Le président russe Vladimir Poutine pourrait quitter ses fonctions au mois de janvier pour des raisons de santé, a rapporté vendredi le quotidien britannique The Sun, citant des sources basées à Moscou.

Selon le journal, l’ex-conjointe du chef d’Etat, la gymnaste Alina Kabaeva, aurait conseillé à Vladimir Poutine, âgé de 68 ans, de se retirer de la présidence.

Le quotidien a par ailleurs précisé que d’après des images récentes, le leader russe présentait des symptômes de la maladie de Parkinson et semblait souffrant, s’agrippant à l’accoudoir d’une chaise.

Le porte-parole du Kremlin a toutefois démenti les informations publiées par le tabloïd britannique

Le président russe Vladimir Poutine pourrait quitter ses fonctions au mois de janvier pour des raisons de santé, a rapporté vendredi le quotidien britannique The Sun, citant des sources basées à Moscou.

Selon le journal, l’ex-conjointe du chef d’Etat, la gymnaste Alina Kabaeva, aurait conseillé à Vladimir Poutine, âgé de 68 ans, de se retirer de la présidence.

Le quotidien a par ailleurs précisé que d’après des images récentes, le leader russe présentait des symptômes de la maladie de Parkinson et semblait souffrant, s’agrippant à l’accoudoir d’une chaise.

L’attention aurait également été portée sur un verre posé à ses côtés qui, selon des analystes cités par le Sun,était rempli d’analgésiques.

Le porte-parole du Kremlin a peu après démenti les informations publiées par le tabloïd britannique, soulignant que Vladimir Poutine n’avait « pas l’intention de démissionner ».

Dmitri Peskov l’affirme, le président est en « excellente santé ».

Les allégations interviennent tandis que Vladimir Poutine espère étendre dans le cadre de sa réforme constitutionnelle, une loi sur l’immunité actuellement en vigueur en Russie, qui interdit les poursuites contre un président pendant la période de son mandat. 

Un texte présenté jeudi permettrait de prolonger ce privilège « au-delà du terme du pouvoir présidentiel », octroyant l’immunité à vie pour les anciens chefs d’Etat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici