Athlétisme/Après une belle saison 2018, Murielle Ahouré: « Oui, il me manque juste l’or »

0
1144

Elle est la première Africaine championne de la Diamond League (100m) et première Africaine championne du monde du 60m en salle. Mais elle entend continuer encore et encore. Elle veut désormais de l’or aux championnats du monde d’athlétisme en 2019 et aux Jeux Olympiques de 2020. Elle, c’est l’Ivoirienne Murielle Ahouré sur qui beaucoup de choses avaient dites avant ces belles performances. Murielle Ahouré a connu une année 2018 formidable malgré quelques difficultés. Elle a relevé deux défis majeurs. Être la première Africaine à décrocher l’or sur 60m en salle et être également la première Africaine à remporter la Diamond league sur 100m. Premier bon succès, le vendredi 2 mars 2018, à Birmingham. Six mois plus tard, elle récidivera avec un second le jeudi 30 août 2018 à Zurich (Suisse) réalisant dans l’ensemble, une bonne moisson.Toutefois insatiable, Murielle court encore derrière le métal précieux. « Oui, il me manque juste l’or. C’est ça l’objectif, parce que j’ai décroché cinq médailles aux Championnats du monde : quatre médailles d’argent et une en or, mais en salle. Je continue donc à travailler dur pour cet objectif et pour les Jeux olympiques 2020. Je gère les choses saison après saison », a-t-elle souligné sur les antennes de Rfi, avant d’ajouter que cette année, son but était de disputer beaucoup de compétitions en vue des années 2019 et 2020, très importantes à ses yeux : « Cette année, mon but était de disputer suffisamment de compétitions pour être en forme et mettre ainsi le paquet en 2019. Parce que c’est l’année prochaine et celle d’après qui seront très importantes. » Elle le sait pourtant bien, elle prend de l’âge, avec ses 31 ans depuis le jeudi 23 août 2018 dernier. C’est pourquoi elle n’entendt pas disperser ses forces. Aller désormais à l’essentiel en se concentrant sur les grandes compétitions. « Je me focalise désormais beaucoup plus sur les grandes compétitions. Je viens tout juste d’avoir 31 ans. Il faut faire très attention lorsqu’on commence à prendre un peu d’âge. Il faut se préserver davantage et ne pas trop s’éparpiller, ne pas courir à gauche et à droite… Il faut bien planifier sa saison ». Après son sacre en Diamond league sur les 100m, Murielle Ahouré s’est dit honorée de continuer à être une source d’inspiration pour les jeunes filles du monde en général, et de l’Afrique en particulier. Elle n’a pas manqué d’exprimer sa fierté d’être la première femme Africaine à remporter cette distinction.

« Une flamme que Dieu seul a allumée, personne ne peut l’éteindre. Une page de l’histoire a été écrite en ce jour car je suis fière d’être la première femme africaine à remporter cette distinction du 100m de la Diamond league. En effet, cette saison n’a pas été des plus aisées dans la mesure où, j’ai dû me retirer des Championnats d’Afrique suite à une sévère réaction allergique. C’est la raison pour laquelle, je désire humblement exprimer ma gratitude et mon émotion pour ce qui a été de mon prompt rétablissement car c’est ce qui m’a permis d’obtenir cette victoire. Il va sans dire que je suis honorée de continuer à être une source d’inspiration pour ces jeunes filles qui me suivent de par le monde mais aussi surtout à travers le continent. Je vous aime tous et je tiens à vous dire que votre soutien inconditionnel et vos prières me guident. Merci infiniment pour vos messages et rendez-vous l’année prochaine pour la saison 2019!!! »

Vive l’athlète!

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici