Championnat ligue 1 de Côte d’Ivoire/L’Asec enfonce l’Africa, Mossou freine la Soa

0
698

L’Africa Sports s’est incliné face à l’ASEC dans le cadre de la 10è journée de Ligue 1. Impressionnants dans le jeu, les Aiglons ont été désillusionnés par des Mimosas expérimentées. Score final : 1-3.

Le 43è derby Africa-ASEC a débuté par une forte pluie. Comme pour calmer les tensions naissantes aux abords d’un sommet encore vivant. Sur la pelouse détrempée du Robert Champroux, c’est l’Africa qui rythme la partie. Avec en chef d’orchestre Parfait, les Aiglons volent haut dans le jeu. Malgré un carton jaune matinal pour Seydou Nacanaba repositionné défenseur central en l’absence de Yann Zébré. Mais dans l’efficacité, c’est l’ASEC qui frappe en premier. Sur le corner de Christian Nougbélé à la 13è, Tapsoba Abdoul s’élève au dessu du nid aiglon pour placer une tête imparable pour Guy Franck Okahui, le portier vert et rouge (0-1, 13è). De quoi sortir le peuple Mimosas de son moment de doute, et plonger celui de l’Africa dans un bain de frustration. Normal vu l’ossature de la rencontre. L’heure de bonheur des Oyés, il attend la 43è pour se présenter. Privé de chevauchées dans son couloir gauche, Oura Anicet permute avec Diallo Ousmane. Le dernier nommé réceptionne le service de son coéquipier dans l’axe du but Mimosas. Sa frappe soudaine transperce le mur défensif adverse avant de se loger dans le petit filet de Cissé Abdoul Karim (1-1, 43è). Le chef d’oeuvre est salué par les Membres Associés. Mais pas que. La pause intimée par M. Biro Kouassi, un crève-cœur pour les spectateurs fiers du spectacle.

La période d’oxygénation fait du mal à l’Africa. A son jeu chatoyant et son efficacité des derniers instants de la première période. L’ASEC loin d’être exceptionnel étale son expérience et met en scelle ses individualités. A la 67è, le coup franc de Diomandé Hamed Hervé trouve la tête victorieuse de Patrick Malo. Okahui trop avancé est battu (1-2, 67è). Un autre coup qui réveille l’Africa. Mais cette fois, la réussite n’est plus de la partie. à l’image du face-à-face manqué par Diallo Ousmane face à Cissé Abdoul Karim (70è), à la tête non cadrée de Koffi Foba Stevens. Peu fringant, l’ASEC gère son avance, avec expérience, jusque dans les derniers instants. Le moment pour Willy Braciano de briller. Après une percussion de Tapsoba, l’international espoir se joue de la défense Oyé avant de placer sa frappe sous la barre d’Okahui (1-3, 90è+1). Une autre massue de laquelle les Aiglons ne se réveilleront plus. Encore une fois pour une 6è victoire consécutive dans un derby.

Mossou freine les militaires

La clôture de la 10è journée de Ligue 1, c’était ce lundi au stade Robert Champroux. Au terme du grand écart entre Moossou FC et la SOA a largement penché en faveur de la lanterne rouge.

Calibrée sur une cinquième victoire d’affilée, la SOA a vite déchanté face aux Moossouvites déterminé à quitter la queue de la Ligue 1. La surprise, c’est dès la 10è qu’elle se dessine. Le centre en mouvement de Cheick Amadou est parfait pour la tête d’Adama Bakayoko qui trompe Kouamé Serginho (1-0). La SOA tente de sortir du siège de sa caserne. Mais Pondé Ange et ses coéquipiers, confrontés au musèlement d’Arouna Bolagbenti, abusent sans suite des frappes longue distance. La pause intervient en faveur de Moossou qui y croit.

Le sixième but contre cette saison n’entame pas le moral des Sonjas. Mais en manque de réussite, le leader de Ligue laisse grimper la confiance de l’adversaire. Son audace avec. La réalisation de la 70è d’Ibrahim Koné est magistrale. Des 60m, le milieu ivoirien contrôle de la poitrine avant d’adresser une frappe lobée à l’impuissant Serginho (2-0, 70è). Un but de légende. Dans le temps additionnel, Mohamed Soumaharo punit la SOA rivée vers l’attaque pour refaire son retard (3-0, 90è+3).

Cette deuxième victoire de la saison de Moossou FC l’expulse des bas-fonds de la Ligue où se loge désormais l’Africa battu par l’ASEC dimanche. Quant à la SOA, elle garde intact son fauteuil de leader avec maintenant 3 longueurs d’avance sur le Racing Club vainqueur de LYS (1-2).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici