Côte d’ivoire / Bongouanou : Le sous-préfet de Kregbe invite les populations à faire du civisme

0
1278

Bongouanou
Le sous-préfet de Kregbe invite les populations à faire preuve de civisme
Le semestre passé a été jalonné d’épreuves douloureuses, spécialement pour deux localités de la sous-préfecture de Kregbe, à savoir Assalé-Kouassikro et Krégbé. Des actes violents ont été posés et ont révélé l’incivisme et la crise de confiance qui existe entre les aînés et les jeunes. Face donc au fait qui caractérise les villages à savoir que les jeunes n’écoutent plus les anciens, et les anciens ont peur de parler à leurs enfants, le sous préfet de Kregbe, Tano Gnamien Raoul Herman est monté au créneau, pour demander aux populations de faire preuve de civisme. Il a donné cette recommandation dans le village de Assalé-Kouassikro. « Je voudrais, avec insistance, exhorter les jeunes de la sous-préfecture à redevenir plus responsable et accordez tout le respect à vos anciens. Soyez modérés et respectueux des institutions du village. Donnez du respect à vos chefs de village, à vos présidents de jeunes (que vous les ayez élus ou pas). C’est cela le fondement de nos sociétés africaines. Vous chefs de village, soyez dignes du respect de vos populations », leur a t-il dit. Puis de leur demander d’accepter de faire des sacrifices pour faire rayonner la sous-préfecture, par leurs comportements civiques, leurs actes de développement. « Nous devons nous unir pour que s’affirme une grande circonscription administrative qui marquera de son sceau la politique locale et pourquoi pas nationale, pour que la paix, la réconciliation vraie, espoir des peuples en voie de développement, s’établissent entre tous les fils et filles de la sous-préfecture de Krégbé », a t-il poursuivi. Et de terminer en prônant l’union sacrée. « Comme nous le recommandons régulièrement, nous devons conjuguer nos efforts, améliorer et corriger ce qui n’est pas encore parfait. Mais cela, doit nécessairement se passer dans un climat de paix, de cohésion sociale et surtout de respect des valeurs humaines et traditionnelles. Je voudrais vous demander de taire les rancœurs pour les frustrations subies de toutes parts en prônant autour de vous et dans toutes vos actions quotidiennes, la paix, la réconciliation des fils et filles de nos villages ».
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici