Côte d’Ivoire/Grippe aviaire. Le ministre Sidi Touré confirme l’existence de cas dans la commune de Grand-Bassam et annonce des mesures

0
69

Des cas de grippe aviaire de type H5N1 ont été décelés, les premiers depuis 2015, au sein d’élevages de volailles en Côte d’Ivoire, a annoncé jeudi 19 août le ministre ivoirien des Ressources animales et Halieutiques, Sidi Tiémoko Touré.

«Depuis le 20 juillet, une forte mortalité de volailles a été constatée dans les élevages traditionnels et modernes à Mondoukou dans la commune de Grand-Bassam», à l’est d’Abidjan, selon un communiqué de Sidi Tiémoko Touré.«Les analyses de laboratoires ont confirmé la présence de virus de l’Influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1»

Le gouvernement a annoncé l’abattage depuis samedi de toutes les volailles présentes dans la zone du foyer, comme «mesures vigoureuses». Face à cette résurgence de la grippe en Côte d’Ivoire, après les crises de 2006 et 2015, le pays a également décidé d’interdire «l’importation de volailles en provenance de pays infectés», soulignant que l’épizootie a fait sa réapparition en Afrique de l’ouest en janvier 2021.

Le virus H5N1, propagateur de la maladie n’est pas seulement diffusé par la volaille, il est aussi transmis par les oiseaux sauvages qui font des migrations. Deux souches de grippe aviaire, H5N1 (entre 2003 et 2011, après un premier épisode en 1997), puis H7N9 (depuis 2013), ont donné lieu en Asie à des contaminations humaines via les volailles infectées. Mais les cas de transmission interhumaine restent très rares.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici