Côte d’Ivoire/Les Américains vont aider au recyclage des déchets de cacao

0
782
A picture taken on September 18, 2017 near the village of Spergau shows a view of the refinery's cooling towers at the Leuna chemical industrial complex of French oil company Total. / AFP PHOTO / dpa / Jan Woitas / Germany OUT

La toute première centrle électrique à biomasse au monde utilisant les utilisant les déchets de la production du cacao pourrait voir le jour en Côte d’Ivoire à Divo en 2023. L’Agence américaine pour le commerce et le développement s’est engagée à soutenir financièrement l’étude de faisabilité du projet.

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, génère chaque année 26 millions de tonnes de déchets issus de cette culture. Il s’agit de cabosses ou encore des fèves défectueuses qui sont tout simplement incinérées à l’air libre, alors qu’elles pourraient être utilisées pour répondre aux besoins en électricité de la Côte d’Ivoire.
Cet enjeu environnemental et énergétique est cœur du projet de la centrale électrique à biomasse de cacao, piloté par la Société ivoirienne des énergies nouvelles (SODEN).
Ce lundi, lors d’une conférence de presse, les autorités ivoiriennes et américaines ont annoncé que l’étude technique de faisabilité de ce projet inédit allait être financée à hauteur d’un million de dollars (soit près de 600 millions de francs CFA) par l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) qui vient de rouvrir une antenne à Abidjan, après seize ans d’absence. C’est l’entreprise américaine Recast Energy qui réalisera cette étude.
D’une puissance de 60 à 70 mégawatts, cette centrale devrait voir le jour en 2023 à Divo, dans le centre-sud la Côte d’Ivoire, troisième région productrice de cacao du pays. Elle devrait permettre d’économiser 250 000 tonnes de CO2 par an. L’investissement prévu pour sa construction s’élève à 154 milliards de francs CFA (soit 232 millions d’euros).

Sources Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici