Dabakala/Quand un syndicat demande au nouveau premier ministre d’intensifier la lutte contre l’orpaillage clandestin

0
492


Faire du nouveau premier ministre, Hamed Bakayoko un acteur principal de la lutte contre l’orpaillage clandestin. Tel est le vœu du syndicat national du minier artisanal semi industriel de Côte d’Ivoire (Synmasci).

Pour parvenir à cette fin,  le lundi 10 août 2020, au siège de la coopérative d’entraide de Dabakala (Coopeda), le président du dit syndicat a animé un point-presse.  

Yé Moussa, a invité le nouveau chef du gouvernement ivoirien  à soutenir davantage  le ministère des mines et de la géologie dans le cadre de la lutte contre la fraude minière.

<< Nous, miniers ivoiriens attendons de notre nouveau premier ministre, son implication dans le cadre de l’assainissement de notre secteur d’activité avec la facilitation de l’accès aux documents réglementaires afférents. Nous demandons au premier ministre, Hamed Bakayoko, de nous aider dans  l’acquisition des permis d’exploitation dont le processus implique plusieurs ministères en plus de notre tutelle >>, a lancé Yé Moussa.

Il soutient que l’organisation  de ce secteur   »pourvoyeur d’emplois » permettra delutter efficacement contre son exploitation illégale et contribuera à la lutte contre l’immigration clandestine. Dans le cadre  des activités sociales de son syndicat, Yé Moussa a indiqué que plusieurs salles de classes  et autres infrastructures économiques ont été offertes aux populations. 

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici