Korhogo/Violences basées sur le genre, référencement des fistules obstétricales…. Des associations et organisations de femmes s’approprient les deux problématiques

0
482

.30 femmes issues d’une dizaine d’associations et d’organisations féminines de la commune de Korhogo ont été outillées sur les violences basées sur le genre et le référencement des fistules obstétricales.Sur financement du Fonds des nations-unies pour la population (Unfpa), en partenariat avec le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, le projet est mis en oeuvre par l’Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire (Afjci).
Pour ce faire, la trentaine de femmes a été instruite sur les bonnes pratiques en matière de prise en charge d’une victime de Vbg, le référencement des cas de Vbg ainsi que sur les généralités relatives à la santé de la reproduction, la présentation sur les fistules obstétricales, le référencement des cas de fistules et les bonnes pratiques communautaires pour la détection des cas de fistules en communauté.Charge à ces bénéficiaires d’être non seulement des relais efficaces dans leurs communautés respectives, mais aussi des formatrices à leur tour.

Lesquels modules ont été dispensés par Yacouba Ouattara, directeur du complexe socio-éducatif et Mme Kouassi Ahou Esther Galil, suivis d’exposés illustrés, de discussions de groupe, de jeux de rôle et d’exercices pratiques.

Oka Ismaël Kouassi Yayi, directeur de la clinique juridique de Korhogo, a indiqué, qu’à terme, les bénéficiaires de la formation devraient faire la promotion des droits de l’Homme et l’égalité de genre.Non sans souligner que les Vbg constituent un problème de santé publique.A l’en croire, ce projet cadre bien avec la vision d’un monde d’égalité homme-femme où les droits de l’Homme, la santé et les droits sexuels et reproductifs seront un acquis pour tous et conformément aux principes de non-discrimination.

Selon des estimations de la Banque mondiale en 2019, une femme sur trois dans le monde sera victime de Vbg dans sa vie, et selon l’annuaire statistique 2021 des Vbg, six mille quarante (6 040) cas de violences basées sur le genre ont été enregistrés en Côte d’Ivoire.

Une enquête menée en 2020 estime à quarante-quatre mille six cents deux ( 44 602), le nombre de femmes et filles vivant avec la fistule avec 250 nouveaux cas enregistrés chaque année en Côte d’Ivoire.

                                        Billy Kakao

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici