L’opposition Ivoirienne veut marcher contre les sénatoriales

0
732

En Côte d’Ivoire, l’opposition a appelé le samedi 17 mars 2018, à une marche qu’elle qualifie de démocratique, le jeudi 22 mars prochain, en vue des prochaines élections. Ensemble pour la démocratie et la souveraineté, (EDS), par la voix de son président, Armand Ouegnin, entend faire plier l’échine au pouvoir, par l’organisation de cette marche. << Nous voulons exprimer notre mécontentement sur la question de la Commission Électorale Indépendante, (CEI). Pour nous, cette CEI est déséquilibrée et à la solde du pouvoir >>, a indiqué Armand Ouegnin. Et Aboudramane Sangaré qui tient l’une des deux tendances du FPI, d’ajouter que << l’objectif de ce meeting et de la marche, est d’inviter le pouvoir à s’asseoir et à discuter pour des élections juste et transparentes. Nous demandons que la CEI soit reformatée. Mais il n’y a pas que les problèmes de CEI >>. Selon lui, les listes électorales, le découpage électoral et les questions de sécurité préoccupent également l’opposition.
Fondio Roméo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici