Côte d’Ivoire/Une convention du PDCI-RDA en 2019 va désigner le candidat du parti pour la présidentielle de 2020

0
805

Comme annoncé, le 6è congrès extraordinaire du PDCI-RDA s’est tenu le lundi 15 octobre 2018 à Daoukro. Et comme il fallait s’y attendre, les décisions des bureaux politiques des 24 septembre et 8 octobre 2018 ont été entérinées par le PDCI. Bédié dans son discours d’orientation indiquait la voie à suivre au bureau politique de ce sixième congrès extraordinaire présidé par Émile Constant Bombet. « J’exhorte le bureau du 6è congrès à entériner les décisions du bureau politique du 24’septembre 2018 ». En rappel, il s’agit entre autres du retrait du PDCI-RDA du RHDP, de la suspension de certains cadre, du mandat donné au Président du parti pour entamer les négociations avec de nouveaux groupements et nouvelles formations politiques pour la formation d’une nouvelle plateforme politique, de la prolongation des mandats en cours dont celui de Bédié lui à la tête du PDCI-RDA…Par ailleurs le Président Bédié à proposé au congrès la convocation d’une convention courant 2019 pour choisir son candidat à l’élection présidentielle de 2020 et à l’élaboration de son programme d’action. Au cours de don adresse aux militants, il avait demandé acertains cadres du PDCI qui hésitent à se déterminer à le faire incessamment car il est impossible d’etre à la fois PDCI-RDA et RHDP unifié. La première motion lue à renouvelé sa confiance au Président Bédie et lui a demandé de continuer à demeurer à la tête du parti. Une résolution viendra après la motion, entériner toutes les décisions des bureaux politiques des 24 septembre et 8 octobre 2018. Le communiqué final viendra faire un résumé du congrès extraordinaire et s’incrira dans la même voie que la motion et la résolution. Dans son discours de clôture, Bédié, après avoir félicité et remercié l’ensemble des congressistes et les partis politiques invités, a déploré les morts d’hommes enregistrées au cours des élections locales avant de s’étonner selon lui, de l’imixtion du chef de l’État dans la proclamation des résultats de ces élections locales.

Bédié demande aux cadtes hésitants entre le PDCI et le RHDP de se déterminer. Il dira en substance : « Les textes de notre parti sont clairs sur la question. On ne peut pas apprtenir à deux familles politiques en même temps. Il n’est pas possible d’appartenir au PDCI-RDA et au RHDP unifié en même temps ». Ce message sonne comme une adresse claire aux cadres comme Patrick Achi et Donwahi qui clament chaque fois leur appartenance au PDCI et RHDP. D’ailleurs ces deux cadres ont brillé par leur absence.

Aka Ahizi, Anaky Kobanan, AffinN’guessan, Lagou Henriette et Bamba Moriféré deversent leur haine contre Ouattara et le RHDP. Après avoir félicité et remercié Bédié de les avoir conviés à 6 è congrès, tous ont appelé le PDCI à formaliser rapidement une alliance pour mettre fin au régime du Président Ouattara. Affi N’guessan dira: « Le Front républicain et le Rhdp ont été des échecs. Il est grand temps de former une autre alliance pour donner l’espoir au peuple ivoiren ». Lagou Henriette elle, a parlé d’une nouvelle alliance pour restaurer la démocratie. Au delà de la stabilité et de la clarification comme le stipule votre thème, il s’agit de restaurer la démocratie en Côte d’Ivoire.

Bédié attribue l’échec du PDCI aux élections locales du 13 octobre dernier à un certain harcèlement des cadres de son parti. « Les menaces, les intimidations et les tentatives de corruption et de debauchage de certains cadres de notre parti par le gouvernement et une justice aux ordres ne nous pas permis de préparer dans les meilleures conditions les élections locales du 13 octobre dernier.

JPH

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici