Agboville /Aïd-el-Kebir. Le ministre Dimba Pierre invite les populations à se faire vacciner contre la covid-19

0
68

C’est dans la foi, la piété et la soumission à Allah que les musulmans d’Agboville, parés de leurs plus beaux boubous, ont pris d’assaut les différentes mosquées   d’Agboville, le 20 juillet 2021, pour prier à l’occasion de l’Aïd-el-Kebir. Encore appelée la fête de Tabaski, c’est à la grande mosquée d’Agboville que s’est déroulée la célébration officielle en présence de plusieurs autorités de la commune. A savoir, le ministre  de  la  Santé  et  de  l’Hygiène  Publique  et  de  la  Couverture  Nationale  Universelle, Dimba  Pierre, Monseigneur  Alexis  Touably  Youlo  , évêque  d’Agboville, du  préfet de la région de l’Agneby-Tiassa.

L’imam  Khalil Diarra , imam de la grande mosquée de Agboville, a officié la prière qui a été ponctuée par deux rakats. Ensuite, l’imam Khalil Diarra a immolé le bélier en imitation du sacrifice fait par Abraham en soumission et à la dévotion à Allah, le miséricordieux.

Dans son sermon, l’imam a adressé des prières pour des élections apaisées en Côte d’ivoire. Il a particulièrement invité les politiciens (pouvoir et opposition) à se départir de la violence. Pour le guide religieux, la Côte d’ivoire doit rester au-dessus de toutes les ambitions. Par la suite, il a prié pour le Président de la République, Alassane Ouattara et son  gouvernement. 

Après quoi, il a fait des bénédictions à l’endroit du Chef de l’Etat  Alassane  Ouattara et  Premier ministre, Patrick Achi. Aussi a-t-il demandé à Allah de l’accompagner dans ses nouvelles charges qui sont loin d’être une sinécure. L’imam  Ibrahim  Khalil Diarra  a exhorté les fidèles musulmans à s’encourager les uns les autres dans l’adoration de Dieu et l’amour du prochain. 

Pour sa part, le ministre  de  la  santé  et  de  l’Hygiène  Publique  et  de  la  Couverture  Maladie  Universelle, Dimba  Pierre, a salué cette cohésion qui a toujours existé dans la communauté musulmane et cette cohabitation entre celle-ci et les autres communautés religieuses. Il a saisi  cette  occasion  pour  inviter  les  populations  a se faire  vacciner  contre  la  COVID-19 .

Après avoir immolé le mouton dans chaque famille, c’était le moment de partage. Ensuite, les uns et les autres se sont rendus des visites de courtoisie.

  N Konan  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici