BOUAKÉ/JOURNÉE NATIONALE DE LA PAIX. Touré Souleymane, conseiller technique du premier ministre: << Ne laissons pas les démons s'investir dans nos relations >>.

0
569

 Tout comme dans l’ensemble du pays, la célébration de la 24ème édition de la journée nationale de la paix (JNP), à eu lieu le dimanche 15 novembre 2020. Elle avait pour thème, << Ensemble, consolidons la paix et préservons nos acquis >>.

A l’occasion, le conseiller technique du premier ministre, Touré Souleymane, par ailleurs président de l’Ong Ouka-Dêmin, a lancé un appel pressant à l’endroit des femmes les invitant à se mobiliser pour la paix dans leurs familles, quartiers, villages et communautés.

Même son de cloche pour le représentant du préfet de région, préfet de Bouaké, Tuo Fozié qui a au cours de cette commémoration organisée par l’Ong Ouka Demin, exhorté les femmes venues très nombreuses au centre culturel Jacques Aka, à être des artisans de paix et de cohésion sociale.

<< Il faut que chacune de vous dans son milieu de vie soit un disciple de la paix afin que Bouaké soit une ville conviviale >>, a exhorté le secrétaire général de la préfecture de Bouaké, Katou Bony Francis.

<< Semez la graine de la paix dans vos familles respectives, dans votre entourage ainsi que dans vos milieux de travail >>, a exhorté, pour sa part, le maire de la commune de Bouaké, Djibo Youssouf Nicolas qui ne doute pas de l’implication totale de ces << braves femmes >> dans le maintien et le renforcement de la paix à Bouaké.

Puis le premier magistrat de la capitale de Gbêkê va adresser ses félicitations au président de l’ONG OUKA-DÊMIN, Touré Souleymane, et son équipe pour la réussite de la cérémonie.

<< Votre grande mobilisation de ce jour témoigne de votre attachement à la paix et à la cohésion sociale >>.

L’initiateur de la cérémonie, Touré Souleymane, tout en remerciant ses sœurs et ses mamans de Bouaké pour avoir répondu massivement à son appel, les a invitées, tout comme l’ensemble des ivoiriens, “à toujours œuvrer pour la promotion de la paix sans laquelle on ne peut avoir le progrès et l’émergence. Soyons à l’image du père fondateur de la nation, Félix Houphouët-Boigny,  qui n’a eu de cesse de cultiver les valeurs de paix et de concorde pour faire de la Côte d’Ivoire un havre de paix propice au développement économique, social et culturel ».

Instituée par décret le 7 mars 1996, la journée nationale de la paix (JNP) est célébrée le 15 novembre de chaque année, pour sensibiliser les populations à la culture de la paix et au vivre ensemble, encourager les populations à s’approprier les comportements citoyens, s’inscrire dans le respect des institutions de la République, et surtout promouvoir et rendre visibles les initiatives ou œuvres ayant pour but de contribuer au renforcement de la paix.

JPH 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici