Côte d’Ivoire/l’Etat confie la gestion écologique et le traitement d’équipelents électriques et électroniques à la (SGS).

0
640

Ce contrat concerne « l’identification et l’enregistrement de tous équipements électriques, électroniques et pneumatiques destinés à notre pays, la récupération auprès des fabricants, exportateurs, et importateurs de l’écotaxe sur les produits, la mise en place de la filière à travers la construction de ces centres de collecte et d’unités de traitement des D3E et pneus usagés », a expliqué le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka, signataire de la convention au nom du gouvernement ivoirien, avec son collègue Sanogo Moussa, Secrétaire d’Etat chargé du Budget et du Porte-feuille de l’Etat.

Selon le vice-président exécutif de SGS, Roger Kamdem, ce projet devrait démarrer le 15 octobre pour ce qui concerne l’amélioration de ces déchets en Côte d’Ivoire. Ce qui permettra, a-t-il dit, de générer des ressources financière pour ce secteur, et contribuera à une gestion efficace des déchets dangereux.

La Côte d’Ivoire envisage de mettre en place, sur la période 2017-2018, plusieurs filières de valorisation et de recyclages des déchets, dont la filière de gestion des déchets d’équipement électrique et électronique et des pneus usagés ciblés par la convention de Bâle sur les mouvements transportables des déchets dangereux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici