Kocoumbo/Le calme de retour après quelques échauffourées

0
874

Le calme est revenu mardi à Kocoumbo après des échauffourées consécutives à la mort d’un présumé dealer abattu par la gendarmerie.
« Les travailleurs ont repris le service, les commerces ont rouvert, les cours ont repris au primaire et au secondaire et la vive tension perceptible lundi a fait place à une atmosphère plus sereine », explique un habitant joint au téléphone.
Le sous-préfet de Kocoumbo, Noelle Affla Rabbe a au préalable rencontré les parties belligérantes, notamment les autochtones et les allogènes, les chefs de communautés pour éviter que les incidents ne dégénèrent en conflit inter-communautaire.
Une opération de la gendarmerie, dimanche, visant à mettre la main sur un présumé dealer avait abouti à la mort de ce dernier qui aurait refusé de se rendre. Les jeunes du quartier de la victime ont saccagé et incendié la gendarmerie et la mairie.
Les jeunes autochtones s’en sont également pris aux magasins et commerces appartenant à des allogènes. Ces derniers, mécontents, ont voulu en découdre avec les « pyromanes ».
Pour éviter que ce conflit ne dégénère en conflit inter-communautaire, l’escadron de gendarmerie de Yamoussoukro appuyée de celle de Toumodi et Djékanou sont venues en renfort aux gendarmes de Kocumbo. Une rencontre est donc prévue dans les jours à venir pour régler définitivement ce problème

N. Konan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici