Kouassi-kouassikro
Les élèves plaident pour l’ouverture d’un centre d’examen du Bac dans la localité
Les élèves en classe de Terminale du département de Kouassi-Kouassikro sont chaque année obligés d’aller composer leur examen de fin d’année, dans la ville de Bocanda. Et pour cause, aucun centre de composition de cet examen n’est ouvert dans leur localité. Ils ont mis à profit la visite, le 04 décembre, dans leur cité, du Drenet-Fp du N’Zi ( Directeur régionale de l’éducation nationale et de la formation professionnelle ), Konate Alassane, pour lui soumettre cette doleance, qui leur tient à coeur. Leur porte parole, Kouassi Aristide, a souhaité qu’un centre d’examen soit donc ouvert à Kouassi-kouassikro, pour éviter le déplacement des élèves, lors des compositions du baccalauréat à Bocanda. Face à cette préoccupation pertinente, le directeur régional a dit qu’il n’est pas de son ressort de créer un centre d’examen. Car selon lui, pour avoir un centre d’examen il faut respecter les normes, à savoir avoir 600 élèves, alors que le département de Kouassi-kouassikro, compte à peine 200 élèves en classe de Terminale. « Pour y arriver, il faut plus d’élèves, et si le nombre est atteint, le centre sera disponible sans problème », a rassuré Konate Alassane. Le premier responsable de l’éducation nationale et de la formation professionnelle de la région du N’Zi, a eu pendant cette visite, des séances de travail avec le monde de l’éducation nationale du département de Kouassi- Kouassikro. Il s’est surtout entretenu avec les élèves sur les maux qui minent l’école ivoirienne. Ainsi, que ce soit dans le seul établissement privé de la localité ou au lycée moderne, il les a invité au travail, et à tourner dos a la tricherie. Surtout, Konate Alassane a exprimé son mécontentement face au fait que, les élèves de Kouassi-Kouassikro n’ont jamais accepté de faire les examens blancs. Il les a donc invité à accepter de faire les examens blancs, qui seront programmés dans les prochains mois. Aussi, il a insisté sur le respect de la date des congés. Sur ce point, les élèves l’ont rassuré, qu’ils iront en congé le jour indiqué par le ministère à savoir le 21 décembre. Aux enseignants, le directeur régional a demandé de redoubler d’efforts, afin de dispenser des cours de qualité. Il a entre temps, déploré les longues communications aux téléphones, que certains enseignants font lors des cours.
E. Pisani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Veuillez entrer votre nom ici