Yamoussoukro/25è anniversaire du décès de la sœur aînée du Président Félix Houphouët Boigny. Les enfants s’en souviennent

0
542

La cérémonie de commémoration du 25ème anniversaire du décès de Mamie Faitai, la sœur aînée du Président Houphouët-Boigny, s’est tenue le samedi  21 janvier 2023, dans la capitale politique Yamoussoukro, a travers une messe d’action de grâce à  l’église de la  Visitation. 

Des autorités politiques, administratives et autres personnalités de haut rang, le ministre, Gouverneur du  district  autonome  de  Yamoussoukro, Augustin Thiam, des membres de la famille du chef de Canton des Nanafouè, Nanan Koba Kouamé d’Attiégouakro, des membres de la famille Banny, les enfants et les petits-enfants de la famille Boigny et de nombreuses populations venues de toutes les contrées du pays ont pris part le samedi 21 janvier 2023 au 25e anniversaire du décès de Mme Koba Kouamé Houphouet Faitai Anne-Marie (Mamie Faitai), la sœur aînée du Président Félix Houphouët-Boigny qui a tiré sa révérence le 18 janvier 1998.

Selon le père résident,l’abbé Émile Kan , bien que disparue il y a 25 ans, Mamie Faitai est encore vivante dans les cœurs par les valeurs fortes qu’elle a défendues. L’objectif des initiateurs de cet événement qui ne sont autres que ses filles est de rappeler à la mémoire collective celle qui fut la mère de tous les Ivoiriens et la conseillère de son jeune frère, le Président Houphouët-Boigny.

En plus d’amener tous ceux qui l’ont connue à revisiter les idées généreuses qu’elle a semées toute sa vie durant par les actes multiples qu’elle a posés au service des Ivoiriens et de la Côte d’Ivoire. Et bien plus de faire connaitre à tous ceux qui ne l’ont pas connu ce qu’elle représentait pour les Ivoiriens en général. « Rappeler à la mémoire collective celle qui fut la mère de tous les Ivoiriens et la conseillère de son jeune frère, le Président Houphouët-Boigny ».Au terme de  la  célébration eucharistique,  Koba Marie-Thérèse, fille cadette de l’illustre disparue a indiqué que cette commémoration vise à « se souvenir de leur mère qui est une femme au grand cœur, une femme qui aime partager, rassembler, qui aime tout le monde : le pauvre comme le riche ». Et de mentionner : « Tout le monde a mangé à sa table. Elle a même partagé de l’or. Elle a tout partagé. Elle a fait des Ministres, des Colonels, des Généraux, des Directeurs. Elle a fait pratiquement tout le monde. Donc on a demandé à tous ceux qui l’ont connue, qui l’ont aimée, même ceux qui ne l’ont pas connue, mais qui ont entendu parler de ses bienfaits de venir nous retrouver pour qu’ensemble nous fêtions ces 25 ans, un quart de siècle qui se fête. » Tout en appelant les Ivoiriens à l’union, elle les a invités à placer leur foi en Dieu, à s’aimer les uns les autres, à demeurer dans la paix et à prôner le partage.

Félicien Konan Banny, natif de Yamoussoukro, neveu de l’ex-premier Ministre Charles Banny n’a pas caché ses émotions face à cet événement qui a réuni les enfants, les petits-enfants, les arrière-petits-enfants de l’illustre disparue en plus des populations issues des différentes couches socio-professionnelles autour du message d’amour qu’elle aimait donner, de paix, d’espoir qu’elle véhicullait, un quart de siècle après sa disparation. Il a reconnu que la présence de tout ce monde qui s’est joint à la famille Boigny pour cette commémoration est la parfaite illustration de l’amour que les gens avaient pour elle. Au regard des conseils à l’endroit de tous, de la générosité, de l’amour pour les autres qui ont toujours caractérisé celle qui a été une mère, une tante, une grand-mère des Banny. 

Aux dires de Felicien Konan  Banny, neveu de l’ex – Premier ministre Charles Konan Banny, Mamie Faitai  representait beaucoup. Car ,elle était comme une  conseillère et protectrice. Mamie Faitai était une femme menue avec une voix puissante et rauque. Elle appelait son frère « Missié » et à chacune de ces visites ou quand elle le voyait à la télévision elle criait   » HUA » qui signifie Soleil en baoulé. 

Le 26 mai 1988 , son nom est donné à l’un des établissements les plus prestigieux de Côte d’Ivoire « le Lycée Mamie Faitai de Bingerville ». Anne-Marie Houphouët-Boigny s’est éteinte le 18 janvier 1998, à l’âge 97 ans. Elle repose en paix dans le caveau familiale à Yamoussoukro .Cette cérémonie a été marquée par un dépôt de gerbes de  fleurs sur la  tombe de l’illustre disparue au caveau des Boigny.

    N Konan 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici